Venez célébrer Noël et l'anniversaire de l'Empereur à Tokyo



Pour ce mois de décembre habituellement tourné vers Noël, le Groupe Mobilis joue l'originalité en vous proposant de partir au Japon fêter l'anniversaire de l'empereur Akihito le 23 décembre.


Pourquoi Tokyo ?

Venez célébrer Noël et l'anniversaire de l'Empereur à Tokyo
Depuis -660, le jour d'anniversaire de l'empereur du Japon est férié. Et celui de l'actuel, le 125e, Akihito tombe un 23 décembre. Très apprécié par le peuple, l'Empereur a été intronisé le 7 janvier 1989 et s'est démarqué de ses prédécesseurs par sa modernité. Le 23 décembre est donc la fête nationale du Japon baptisée Tennō Tanjōbi, héritier de la lignée des Yamato.
En ce jour particulier, de nombreuses festivités sont prévues tout au long de la journée. Le Palais Impérial est ouvert au public, ce qui n'a lieu que deux fois dans l'année et l'Empereur s'adresse à la télévision à la fin de la journée.

La religion chrétienne étant peu représentée au Japon, Noël est plus fêté comme la fête du Père Noël que comme la naissance du Christ. C'est l'occasion d'offrir des cadeaux surtout aux plus jeunes et les amoureux célèbrent cette fête comme la Saint-Valentin. À défaut de dinde, c'est surtout du poulet qui est consommé, notamment du poulet frit provenant du fast food KFC.

Les Japonais fêtent surtout le Nouvel An. Pour cette occasion, ils dégustent beaucoup de soupes, décorent les maisons jouent avec des cerfs-volants et échangent de nombreuses cartes de vœux. Ils se rendent également au temple dès minuit pour y boire le premier saké de l'année. C'est aussi un événement qui est prétexte pour régler ses dettes, affaires en cours et faire un grand ménage.


Comment s'y rendre ?

Tokyo se trouvant à 9750 km de Paris, il vous faudra prendre l'avion. Avec une durée de 12 heures, le trajet peut se faire sans escale au départ de l'aéroport Charles de Gaulle. Vous arriverez dans l'un des deux aéroports internationaux de la ville : Tokyo-Haneda ou Narita tous deux en périphérie de la ville.

Comme papiers, vous aurez besoin d'un passeport en cours de validité (pour un séjour de moins de trois mois, aucun visa ne vous sera nécessaire). Les frais médicaux étant très élevés, certaines agences peuvent vous recommander de souscrire à une assurance voyage internationale.

Attention, là-bas la conduite se fait à gauche. Cependant votre permis français ne vous permettra pas de conduire.

La monnaie locale est le Yen. 1 euro = 106,28 Yens

Que visiter ?

Le palais impérial Kōkyo
Complexe palatial abritant la résidence de l'Empereur du Japon et son parc, le Jardin extérieur du Kōkyo et le Jardin Est, le Kōkyo couvre une superficie de 3,41 km². Il fut construit en 1888, après l'incendie de 1873 qui ravagea l'ancien château d'Edo. Bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale mais reconstruit à l'identique en 1968, le palais possède une structure en acier et un grand toit soutenu par des piliers et des poutres. À l'occasion de l'anniversaire de l'Empereur, vous pourrez visiter l'intérieur du palais.


Le quartier Asakusa et son temple Senso-ji
On y trouve aussi beaucoup de boutiques de cuisines, d'hôtels moins chers qu'en centre-ville et la flamme de l'immeuble de la brasserie Asahi conçue par Philippe Starck (voir notre article sur le designer.
Quartier populaire de Tokyo, Asakusa est très connu des touristes pour son temple bouddhiste le Senso-ji dédié à la déesse Kannon. C'est le plus vieux temple tokyoïte construit en 645. Il est divisé en plusieurs partie dont la pagode à cinq étages, la "Porte de la salle aux trésors" ou encore le bâtiment principal.


Le musée national de Tokyo
Installé en 1872, il est le plus ancien musée du Japon. Il abrite une collection complète d’œuvres d'arts et d'objets archéologiques du Japon et d'autres pays de l'Asie de l'Est. Les objets tournent principalement autour de la route de la soie. Un musée historique à l'image du Louvre mais complètement dépaysant.


Le Kabuki-za de Ginza
Principal théâtre de la ville, il présente des pièces de kabuki : forme de théâtre traditionnelle où le jeu d'acteur est très codifié, le maquillage très élaboré et les dispositifs scéniques abondants. Inauguré en 1889, il brûla d'abord dans un incendie en 1923, à peine reconstruit, fut anéanti la même année et détruit par les bombardiers américains en 1945. Sa salle actuelle est quand à elle en travaux jusqu'en 2013 afin de respecter les normes sismiques.


La Tour de Tokyo
Haute de 332,6 mètres, la Tour de Tokyo se présente en digne héritière de notre Tour Eiffel. Tout en métal, sa construction fut achevée en 1958. Elle sert d'émetteur radio et télévision. Elle abrite un aquarium, des restaurants, des boutiques de souvenirs ou encore des salons de thé. Certaines parties de son sol sont transparentes ce qui peut causer quelques frayeurs. Au sommet on peut admirer une vue imprenable sur Tokyo à condition de grimper ses 590 marches.


Que découvrir ?

Le plus grand marché aux poissons du monde à Tsukiji
Contrairement à ce qu'indique son nom on n'y trouve pas que des poissons! Il ouvre dès 5h30 et présente de nombreuses pièces dont certaines s'arrachent à plus de 10 000 euros. Les 450 espèces de poissons venant de par le monde se négocient aux enchères. Cependant, les touristes sont peu appréciés car ils gêneraient le travail des vendeurs.


Le parc de Ueno
Il occupe l'ancien site du temple Kaneji associé aux shoguns Tokugawa. Très apprécié des touristes, il contient trois musées, une salle de concert, le bassin Shinobazu avec son sanctuaire Bentendo, un temple Toshogu et le zoo d'Ueno.


Le quartier de Shibuya
C'est l'un des 23 arrondissements de la ville. Quartier d'affaires, il contient aussi la gare du même nom, l'une des plus fréquentée de la région. Très animé, c'est là-bas que se forment les tendances. Profitez de votre passage pour visiter le temple Meiji-jingü, temple shintoïste construit en bord de Harajuku. Shibuya contient notamment l'avenue Omotesando qui est surnommée "les Champs-Élysées" tokyoïte. On y trouve beaucoup de boutiques de luxe comme Vuitton, Dior, Tod's... Elle est ornée de chaque côté de magnifiques arbres, des Zelkova.


Le Mont Fuji
À un peu moins de 100 kilomètres de Tokyo se dresse le célèbre Mont Fuji. Haut de 3776 mètres il est le plus haut point culminant du Japon. Son ascension reste toutefois relativement facile. Son origine volcanique en explique sa forme si reconnaissable. Avec des températures frôlant les -7°C, les neiges éternelles qui le coiffent participent aussi à son identité.


Quoi manger ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Japonais consomment très peu de sushis au quotidien. Vous trouverez cependant beaucoup de restaurants en proposant avec une grande variété. Cependant, un très grand choix de produits de la mer vous attend : l'anguille et les algues sont très appréciés.
Les Râmen, pâtes servies dans un bouillon et accompagnées de légumes ou viandes sont très mangées.
Goûtez également le Monjayaki, la spécialité de Tokyo. C'est une sorte de crêpe que l'on prépare soit même en y incorporant ce que l'on souhaite.
Enfin, vous ne pourrez pas repartir sans avoir dégusté un Sukiyaki. On plonge ses morceaux de viande bouillis dans un fond de sauce assaisonnée puis dans un jaune d’œuf battu.

Très épicée, la nourriture japonaise est relevée par de nombreuses épices et condiments tels que le wasabi (pâte verte très forte faite à base de racine de raifort), le gingembre mariné ou le soja utilisé sous toutes ses formes.

Pour ce qui est des pâtisseries, le Japon est certes moins doué que nous autres Français mais en a quand même plusieurs. Ils sont souvent à base d'haricots rouges sucrés, de tofu ou de pâte de riz. Mais la grande diversité de fruits parait plus intéressante comme le kaki, la prune, la noix de ginkgo ou le citron japonais, plus gros que le notre. Pour accompagner le thé vert, l'higashi vous sera proposé : un gâteau sec peu sucré et pauvre en goût.


Quoi boire ?

Les Japonais ont un très grand choix de boissons! Comme pour la nourriture, il y a beaucoup de boissons dérivées au goût parfois étrange (comme le Pepsi Concombre).

Mais la boisson la plus bue reste le thé. De préférence vert avec des feuilles réduites en poudre. Il se boit bien infusé et tout au long de la journée. La cérémonie du thé est aussi un rituel important et intéressant auquel assister. La fête du thé se déroule d'ailleurs le 1er décembre.

Les Japonais boivent aussi beaucoup de bières. Le plus souvent blondes et à un taux d'alcool de 5%.

Très grand consommateur de vin, le Japon en importe autant qu'il en produit. Si son prix tend à la baisse, il reste tout de même élevé. Vous trouverez aussi beaucoup de beaujolais nouveau dont l'arrivée est très attendue chaque année.

Le whisky japonais, les single malt japonais sont aussi très appréciés et de plus en plus récompensés. Très souvent comparés aux whisky écossais ils tendent à se diversifier.

Enfin le saké, l'alcool de riz est la boisson nationale. Il est particulier à chaque région et ne se garde généralement pas plus d'un an sauf le koshu, plus jaune et mielleux qui peut se garder 10 à 20 ans.

Groupe Mobilis
Lundi 3 Décembre 2012
     


A lire aussi :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 16:21 Faire du ski à Paris !

Vendredi 6 Octobre 2017 - 17:00 MOB 5 des grottes où vous pouvez dormir !



Commentaires

1.Posté par merhaba le 04/07/2016 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour:Je cherche: Adresse exactitude l’Empereur:AKIHITO,du Japon;Le palais impérial.Résidence de l'Empereur:Avec nº tél de contact du chef du cabinet:Donnez votre réponse à ces sujets.
E-Mail:faddoulmerhaba@yahoo.fr:Avec tous mes remercièments anticipées:Merci. Bp:39042Madrid28080España.

Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques