Le bunker de la Tour Eiffel, l’autre trésor du Champ de Mars




Difficile de l’imaginer en arrivant sur le Champ de Mars mais, sous ce vaste jardin public, se cache un véritable bunker. Créé en 1909, son existence est restée secrète pendant 70 ans et il est aujourd’hui démilitarisé.

Comment un tel bâtiment d’ordre militaire a t-il pu arriver aux pieds de la Tour Eiffel ? Pour le comprendre, il faut faire un bond en arrière de plus de 100 ans. En 1903, Gustave Eiffel soutient financièrement le projet du capitaine Ferrié d’installer une station de TSF au sommet de la Tour. En effet, malgré le succès des premières années, l’attractivité de la Tour Eiffel s’essouffle et il faut trouver de nouvelles idées pour attirer à nouveau. L’opération est une réussite, mais les habitants du quartier se plaignent rapidement de voir des militaires circuler sur le Champ de Mars. Pour régler ce problème, on décide alors de construire un lieu spécifique au travail de ces militaires. Il sera donc question d’un bunker sous ce gigantesque espace public, où seront installés les opérateurs radio.

Sous la supervision de Gustave Eiffel et du Général Ferrié, on perfectionne la télégraphie sans fil (TSF), aussi appelée radiotélégraphie. Pendant la Première Guerre mondiale, le lieu joue même un rôle important. La bataille de la Marne est un succès grâce aux messages captés par la radio. Cette technologie d’époque permet aussi de mettre en lumière le rôle d’agent double de Mata Hari.

Aujourd’hui, l’endroit ressemble plus à un musée souterrain qu’à un bunker puisque le lieu est démilitarisé depuis quelques années déjà. L’accès reste toutefois d’ordre privé et accueille surtout des bureaux. Pour les quelques chanceux, l’accès se fait juste à côté de l’espace de livraison destiné à alimenter le restaurant de la Tour Eiffel. Ils doivent aussi emprunter un escalier qui mène 4 à 5 mètres sous terre. À l’intérieur, on fait un véritable saut dans le temps. Tout au long de la visite, des clichés d’époque rappellent l’histoire du lieu et surtout de la Tour. On peut, par exemple, voir Gustave Eiffel et le Général Ferrié travailler ensemble lors des premiers tests des émissions radios militaires. Plus loin, on croise Sacha Guitry, spécialement venu pour la diffusion des premiers programmes radios civils. Autre événement historique incontournable, le couronnement de la Reine d’Angleterre Elizabeth II en 1953, premier programme à être retranscrit en direct dans plusieurs pays.

Cet espace est maintenant utilisé par l’entreprise en charge de la gestion de la Tour Eiffel, et notamment du restaurant. Le matériel de l’époque est quant à lui exposé au musée de la Guerre, aux Invalides. À défaut de travailler au service de la Tour Eiffel, l’accès ne reste malheureusement visitable qu’à de très rares occasions.


Mobilis Paris
Mardi 5 Juin 2018
     


A lire aussi :
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 14:15 Un air d'ailleurs en France !

Jeudi 11 Janvier 2018 - 11:06 Les stations fantômes du métro parisien



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques