Edmond au Théâtre Royal




Après Le Porteur d’Histoire et Le Cercle des Illusionnistes, l’auteur – metteur en scène aux trois Molières, revient pour raconter la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac.
Edmond, avec ses douze comédiens sur scène, sera « un vrai théâtre de troupe » rappelant les grandes épopées théâtrales du XIXe siècle.

L’HISTOIRE

Décembre 1897, Paris.
Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre : Cyrano de Bergerac.

Par ses récits sophistiqués et vertigineux, ses histoires folles mais toujours un peu vraies, Alexis Michalik a amené au théâtre un jeune public avide d’émotions et de narrations intrépides. Tant mieux ! Contant cette fois la création du Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand un soir de décembre 1897 à la Porte Saint-Martin, il fait comme d’habitude preuve de virtuosité. Dans ce jeu de théâtre dans le théâtre, il mêle l’authentique et le fictionnel avec une diabolique habileté et un joli sens du mensonge, conviant ici Sarah Bernhardt, Feydeau, Labiche et même Ravel. Les tableaux s'enchaînent avec une rapidité, une efficacité qui coupent le souffle. Pris par l’intrigue, on rit, on s’émeut, on s’exaspère, exactement comme devant le drame de Rostand. Et les acteurs sont tous remarquables, chacun dans son genre. Au final, ce théâtre de foire et de tréteaux, ficelé à la hâte, ne révolutionne pas l’art dramatique — s’en moque même parfois —, mais on s’y est singulièrement réjoui.

Mobilis Paris
Jeudi 28 Février 2019
     


A lire aussi :
< >

Vendredi 22 Mars 2019 - 10:57 Toutânkhamon : le trésor du Pharaon

Vendredi 8 Février 2019 - 14:53 Découvrir Paris : romance hivernale



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter