Un nouveau mur vert dans le 2ème arrondissement de Paris



Les "murs verts" fleurissent dans Paris, remplaçant ainsi les maussades façades de béton en jardins suspendus, le botaniste Patrick Blanc, pionnier dans la création de murs végétalisme, vient de fêter il y a quelques jours sa 5ème réalisation : l'oasis d'Aboukir.


L'oasis d'Aboukir (cc Patrick Blanc)
L'oasis d'Aboukir (cc Patrick Blanc)
Au croisement de la rue d'Aboutir et de la rue des Petits Carreaux vous pourrez maintenant admirer le nouveau mur végétal de Patrick Blanc, expert de la façade verte. Botaniste de renom, il signe avec cette oeuvre sa 5ème réalisation, après la Fondation Cartier (1998), l’hôtel Pershing (2001), le musée du quai Branly (2004) et la façade du magasin BHV Homme (2007). Cette surface de 25 mètres de hauteur est composée de 7600 plantes de 237 espèces différentes. En plus des avantages esthétiques, les murs végétaux présentent de nombreuses caractéristiques écologiques très positives, comme une meilleure régulation thermique du bâtiment, de protection de la façade contre la pollution mais aussi un garde-manger pour certaines espèces d'oiseaux ou d'insectes. Les murs verts sont très bien acceptés dans la capitale, aussi bien par les riverains que par les passants, proposant "un petit coin" de verdure dans l'univers urbain bétonné. Même si il n'y a pas encore d'autres projets de façades vertes en cours, nous espérons voir ce type de mur continuer à fleurir dans notre belle capitale.

Groupe Mobilis
Vendredi 13 Septembre 2013
     


A lire aussi :
< >

Mardi 12 Septembre 2017 - 17:00 L'architecture : un art à part entière



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques