Un appartement réouvert 70 ans après avoir été quitté



C’est la fabuleuse histoire de l’appartement parisien de Madame de Florian situé près de Pigalle qui avait été laissé à l’abandon en 1942 lorsqu’elle avait fui Paris face à l’avancement des troupes d’Hitler. Laissant tout en état, elle n’y revint jamais mais continuait de payer ses cotisations mensuelles.


Ce n’est qu’à la mort de Madame de Florian à 91 ans en 2010 que les héritiers découvrent l’existence de ce bien, réouvert pour en faire l’état des lieux. Ainsi, l’appartement de 140 mètres carrés placé à deux pas de l’église de la Trinité révèle bien des trésors sous son épaisse couche de poussière. Comme figés dans l’éternité car quittés précipitamment, meubles, jouets n’ont pas bougé.

Ayant autrefois appartenu à Marthe de Florian né Mathilde Baugiron, courtisane et actrice de la fin du XIXème siècle qui fut une proche de Georges Clémenceau avant d’être la grand-mère de la défunte, l’appartement renfermait toute une correspondance épistolaire enflammée avec ses courtisans de l’époque.
Mais le plus surprenant reste ce tableau d’une grande valeur. Un Giovanni Boldini datant de 1898, représentant Marthe Florian elle-même dans une robe rose découvrant une épaule. Estimé à 300 000 euros, il sera finalement vendu aux enchères pour 2,1 millions d’euros.



Toutes les photos de l’appartement ici

Groupe Mobilis
Lundi 30 Juillet 2012
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques