Orly Sud et Ouest bientôt reliés



D’ici 2018, les deux aéroports devraient voir naitre un nouveau bâtiment de 80 000 m² permettant de les relier et d’ainsi fluidifier les flux des voyageurs.


Projet du nouveau bâtiment reliant Orly Ouest et Sud (Photo ADP)
Projet du nouveau bâtiment reliant Orly Ouest et Sud (Photo ADP)
C’est Pierre Graff, PDG des Aéroports de Paris qui a annoncé mercredi dernier le plan de rénovation d’Orly. Alors qu’il sera dans trois semaines à la retraite, il a tenu à présenter le projet qui consiste à construire un édifice reliant les deux aérogares afin qu’ils n’en forment qu’un.

Le but de ces travaux est de "remettre Orly au niveau des meilleurs standards européens, de s'adapter à l'augmentation du trafic vers l'international et aux nouvelles attentes des passagers" selon Pierre Graff. En effet, selon la direction d'Orly, le pourcentage des vols internationaux au départ d'Orly sont passés de 14% en 2001 à 28% dix ans plus tard. Les passagers, obligés d'arriver deux voir trois heures avant l'embarquement, passent donc plus de temps dans les terminaux ce qui implique des aménagements des surfaces d'accueil.
Accueillir plus de voyageurs n'est pas l'enjeu principal des rénovations mais plutôt de mieux les accueillir.

Projet du nouveau bâtiment reliant Orly Ouest et Sud (Photo ADP)
Projet du nouveau bâtiment reliant Orly Ouest et Sud (Photo ADP)
Avec un budget de 450 millions d'euros, les travaux commenceront l'an prochain avec la construction d'une nouvelle salle d'embarquement de 20 000 m² spécialement pour les vols internationaux qui devrait être ouverte en 2015. Un nouveau tapis de bagages ainsi que de nouveaux postes de contrôles et des réaménagements des accès aux parkings et des abords des terminaux devraient aussi être effectués. Les abords se développeront aussi : le tramway T7 arrivera jusqu'au nouveau bâtiment de même qu'une gare TGV et la ligne 14 du métro.
De nouveaux commerces apparaîtront, placés dans la partie centrale du nouvel espace, ils rappelleront une place parisienne.

Le bâtiment devrait être très épuré - selon l'architecte François Tamisier - et transparent. Ainsi, de grands murs en verre de 10 mètres de haut permettront à l'édifice de bénéficier de la lumière du jour et un mur d'eau zen sera aussi intégré. Des matériaux nobles tels que le marbre, le bois, des touches de nacres ou encore du verre et des œuvres d'art contemporain complèteront l'ensemble.

Groupe Mobilis
Mercredi 24 Octobre 2012
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques