Les prouesses de Wilmotte



Jean-Michel Wilmotte est un génie de l'architecture. Bâtiments publics, bureaux, hôtels, restaurants, musées, maisons privées, espace culturels, espaces urbains, domaines viticoles, fondations, Monsieur Wilmotte est un as de l'architecture qui touche à tout ! C'est aujourd'hui 220 personnes dans le monde qui développent les projets de l'architecte.


Vous êtes sans doute déjà passés au pied du pont de l'Alma, devant une forteresse en construction (dont nous vous parlions en 2012), sans savoir vraiment ce qu'il se cachait derrière ces hautes grilles. C'est le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, où Wilmotte signe "le dernier chantier de sa vie". Au programme, un centre paroissial, une école bilingue franco-russe, un centre culturel et surtout, une église coiffée de cinq bulbes dorés.

Centre spirituel et culturel orthodoxe Russe
Centre spirituel et culturel orthodoxe Russe

Ses constructions de part le monde

Urbaniste, designer, architecte, à 68 ans, Jean-Michel Wilmotte change constamment de projet : la Gare de Koursk en Russie, la Tour bleu à Dallas, le parc des expositions à São Paulo, King's Cross Central à Londres... tant de projets architecturaux confié à Monsieur Wilmotte. "Ma spécialité, c’est de n’en avoir aucune", dit ce grand créatif capable de dessiner un objet et une ville.

"C’est une architecture reposante, épurée, comme l'Iphone de Steve Jobs, dans un autre domaine" dit Pierre Berger, le PDG d’Eiffage.
La tour Bleu Ciel à Dallas, appartements de grand standing actuellement en construction
La tour Bleu Ciel à Dallas, appartements de grand standing actuellement en construction

Rénovation de l'hôtel Lutetia, fin des travaux prévu en 2017
Rénovation de l'hôtel Lutetia, fin des travaux prévu en 2017
La rénovation de l'hôtel Lutetia en hôtel 5 étoiles par exemple lui tient particulièrement à cœur, c'est l'histoire du lieu qui l'a emballé.
"Mon parti a été de remplir toutes les contingences techniques propres aux grands hôtels de luxe, en essayant de garder les éléments historiques comme les fresques dissimulées sous des badigeonnages ou des faux marbres. J'ai réinventé un vocabulaire inspiré de l'Art déco pour faire le lien entre l'ancien et le moderne." La fin de la rénovation devrait avoir lieu en septembre 2017.

King's Cross Central à Londres
King's Cross Central à Londres

Centre d'exposition et de convention imigrantes
Centre d'exposition et de convention imigrantes

Groupe Mobilis
Mercredi 24 Février 2016
     


A lire aussi :
< >

Vendredi 28 Juillet 2017 - 16:00 Le chapotelet : des fleurs à Paris



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter