Les États-Unis : nouvelle terre de conquête des européens



Avec la baisse du dollar, les acheteurs étrangers se ruent sur l’immobilier américain. Un paradoxe dans ce pays en crise où les habitants eux-mêmes sont réticents à investir dans la pierre.


Grâce à la baisse des prix de 2,6% en avril sur un an, les Asiatiques, Canadiens, Latino-américains et Britanniques affluent pour acheter des biens sur le nouveau continent. Ces acquisitions faites par des étrangers représentent ainsi 82,5 milliards de dollars investis dans l’immobilier résidentiel sur un an en mars, soit 10%, un taux en hausse de 24% par rapport à l’année dernière.

Si la Floride reste l’état favori des acquéreurs étrangers, la Californie, l’Arizona, New York et le Texas ne sont pas en reste et représentent 55% des achats par des étrangers. Ainsi les Canadiens préfèrent les biens d’Arizona qu’ils mettent ensuite en location, les Russes et Ukrainiens investissent Manhattan et les Brésiliens s'installent à Miami, la ville préférée des acheteurs étrangers en général. L’immobilier de luxe reste de ce fait leur secteur de prédilection, avec des paiement en cash.

Si vous désirez connaître les biens que nous proposons à New-York, contactez-nous au 01 47 20 30 00.

Groupe Mobilis
Mercredi 25 Juillet 2012
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques