Le point immobilier pour la rentrée 2017



Il est plus que jamais temps d'investir et nous allons vous expliquer pourquoi :


On le répète mois après mois, le marché immobilier connaît un boom formidable grâce aux dispositifs incitatifs mis en place par le gouvernement, mais surtout parce que les taux de crédit immobilier sont à un niveau historiquement bas (1,41 % en moyenne toutes durées confondues en septembre 2016). La situation est telle que, comme l’explique Sandrine Allonier, directrice des relations banques pour le courtier en crédit Vousfinancer, il est désormais possible d’emprunter à moins de 1 % :

Mais ce contexte idéal peut-il durer éternellement ? Selon les données de l’Agence France Trésor, ces taux progressent en continu depuis le 3 octobre 2016 (de 0,18 % à 0,45 % au 31 octobre 2016). Un mouvement qui devrait s’intensifier.

Tous les professionnels sont d’accord sur ce point. 2016 a été une année exceptionnelle pour l’immobilier, dans le neuf comme dans l’ancien. Mais quid de 2017 ?

De plus, comme le rappelle l’économiste, le problème majeur de l’immobilier français n’est toujours pas résolu : "Le marché n’est pas véritablement "assaini". Les prix se sont peu corrigés et demeurent très élevés." Les notaires de Paris Ile-de-France l’observent déjà et anticipent, dans la capitale, un prix au m² moyen dans l’ancien en décembre 2016 à 8 500 €, soit une hausse des prix de 6 % sur un an.

Un autre scénario est également évoqué par l’économiste. Celui du maintien des taux bas pour l’ensemble de l’année 2017 : "les ventes se stabiliseraient dans l’ancien et monteraient encore un peu dans le neuf en 2017." Avec pour conséquence… une hausse des prix de l’immobilier.

Reste une interrogation : l’impact supposé de l’élection présidentielle de 2017. Certains rappellent qu’en période électorale, le marché freine des deux pieds. Les particuliers attendent l’application des premières mesures du programme de celui ou celle qui sera élu(e) avant d’acheter. Si pour l’instant, à gauche, seul Arnaud Montebourg a dévoilé quelques-unes de ses mesures sur le logement, du côté des Républicains les propositions foisonnent. 2017, poursuite de la reprise ou retour de l’attentisme ? Faites vos jeux.


Groupe Mobilis
Vendredi 4 Novembre 2016
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques