Le dancefloor qui fait rimer "danser" avec "écologie"



Partant du constat qu'une boîte de nuit moyenne ouverte trois soirs par semaine consomme en un an 150 fois plus qu'une famille de quatre personnes, une entreprise a créé Sustainable Dance Floor, la première piste de danse écologique.


« Danser local, penser global »

Et si en dansant, on aidait la boite de nuit où l’on est à s’alimenter en énergie ? C’est ce que propose la piste de danse créée par Sustainable DanceClub en 2006.
Le principe de cette installation est en réalité très simple : les danseurs grâce à leurs mouvements stimulent des capteurs au sol, qui récupèrent l’énergie pour alimenter l’électricité de la boite de nuit. Ainsi, les personnes présentent dans l’endroit, donnent de leur énergie pour alimenter celle de la boite de nuit.

Avec un coût d’installation estimé à 3 500 euros le mètre carré, Sustainable Dance Floor produit environ 4 à 8 watts pour un pavé de 65cm2 ce qui revient entre 400 et 700 watts pour une piste de danse de 6m2.
Un projet dont le concepteur est sûr de la réussite. En alimentant les spots de lumière comme les instruments du dj, le réseau sera ainsi le plus autonome possible.

Un projet qui se développe

Plusieurs produits ont aussi été développés sur le même concept. La piste de danse est disponible en modèle réduit appelé Mini SDC (Mini Sustainable DanceClub) pour des endroits plus restreints pour un maximum de 6 à 8 personnes.
La marque teste aussi un nouveau concept de sol énergique à placer dans des endroits très fréquentés. The Sustainable Energy Floor (SEF) pourra être placé dans des stations de métro, des halls de centres commerciaux, de gares ou d’aéroports.

Et l’idée que l’on puisse générer sa propre énergie séduit beaucoup depuis 6 ans. Sustainable DanceClub a participé a beaucoup d’événements et sera présent dans 6 projets pour défendre ses 3 P : ‘People, Planet, Party’.
Le dernier en date se déroulait le 3 Janvier en Australie pour la campagne de V-Energydrink, une boisson énergisante. "Club in a can" disposait de deux dance-floors de la marque qui étaient installés dans deux cannettes géantes, permettant à deux équipes de s’affronter en produisant le plus d’énergie possible par la danse.
(Voir la vidéo et le détail de l'événement ici)


Ce produit a aussi inspiré la campagne de la voiture électrique Twizy de Renault dans laquelle apparaissait le dj David Guetta. Dans celle-ci, qui ressemblait beaucoup à celle de SDC on y voit le dj faire danser des gens en boite de nuit qui alimentent les voitures électriques grâce à leurs mouvements.


Retrouver toutes les informations sur la marque et ses produits sur leur site internet

Groupe Mobilis
Vendredi 30 Octobre 2015
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques