La nouvelle tendance : le Crowdfunfing immobilier



Le Crowdfunding immobilier est un secteur en pleine croissance dans le monde entier. D’après une étude américaine, le marché global du Crowdfunding immobilier aurait atteint 2,57 milliards de dollars en 2015.


Le Crowdfunding est un financement participatif, c’est-à-dire un financement des projets via un grand nombre de personnes, chacun apportant une petite somme d’argent.

Il existe deux types distincts de Crowdfunding immobilier. D’une part l’investissement dans des sociétés, c’est-à-dire que les internautes peuvent investir dans un projet entrepreneurial de construction-vente comme des logements, des commerces ou encore des bureaux. Ce type d’investissement entre dans le cadre de la souscription de titres de PME non cotées. Les taux de rendement observés, dans le monde, se chiffrent entre 7 à 12%.

D’autre part, l’investissement locatif en commun, c’est-à-dire que les internautes achètent un bien à plusieurs, destiné à être loué. La rentabilité pour ce type d’investissement dépend du type de projet comme des logements, des bureau ou encore des commerces, de la référence et du pays, allant de 3 à 20% par an. Le but de ces investissements est d’offrir la possibilité à un grand public d’investir, notamment les investisseurs particuliers de 25 à 49ans.

De nombreux pays ont décidé de donner un cadre juridique pour favoriser le développement du Crowdfunding immobilier. En France en particulier, la législation a permis l’habilitation de plateformes spécialisées en immobilier qui proposent aux internautes d’investir directement dans des projets de PME locales. Cette tendance à l’investissement participatif est un vrai coup de pouce pour l’emploi, car chaque opération mobilise des dizaines de petites entreprises. Pour l’investissement locatif en Crowdfunding en France, les plateformes ne sont pas encore encadrées juridiquement, il faudra donc attendre son évolution.

Malheureusement en l’absence d’autorisation dans un pays, c’est le pays voisin qui en profite, ce qu’on pourrait qualifier de « e-délocalisation ».

Voici quelques sociétés de Crowfunding Françaises :
Dividom
Wiseed


Groupe Mobilis
Jeudi 25 Février 2016
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques