La nouvelle mesure de la Loi Macron sur l'allongement du délai de rétractation



Un allongement de 3 jours supplémentaires de réflexion pour les acheteurs, une "petite" mesure qui fait des vagues.


Le délai de rétractation avant la mesure de 2015

Depuis quinze ans les acquéreurs bénéficiaient d'un délai de 7 jours pour se rétracter après la signature de la promesse ou du compromis de vente. En effet cette mesure avait été mise en place pour permettre à l'acheteur potentiel de se laisser un temps de réflexion avant l'acte d'achat définitif. Si l'acheteur renonce à son acquisition durant les 7 jours de rétractation, il n'y aura aucune pénalité pour celui ci. Ce délai avait été fixé pour tranquilliser les acquéreurs.

La mesure de la loi Macron

La nouvelle mesure de la loi Macron allonge le délai rétraction, passant ainsi de 7 à 10 jours. L'entrée en vigueur est effective depuis le 8 août 2015.

Réfléchir plus longtemps : un avantage pour les acheteurs et une angoisse pour les vendeurs

Cette nouvelle mesure rend soucieux les professionnels de l'immobilier. En effet un délai de réflexion plus long pourrait inciter des acheteurs "peu sérieux" à se rétracter plus facilement. Face à cette incertitude, la mesure étant récemment effective, il est judicieux d'observer la tendance ces prochains mois avant d'en tirer des conclusions.

Groupe Mobilis
Mardi 18 Août 2015
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques