La migration des baleines à Sydney



Qui n’a jamais rêvé d’approcher le plus grand mammifère marin dans son environnement naturel ? C’est l’excursion dépaysante que nous vous proposons d’effectuer en ce mois d’août. En effet, entre le 4 et le 31, les baleines à bosses arrivent près des côtes australiennes pour y passer l’hiver. Nous vous proposons par la même occasion de visiter leur pays.


Pourquoi Sydney?

La migration des baleines à Sydney
En août pendant la migration de ce célèbre cétacé, beaucoup d’agences de voyages proposent des circuits initiatiques ou des voyages en mer afin de rencontrer ses animaux au plus proche. Peu peureuses, elles viendront se frotter (sans risque bien sûr) à votre bateau, vous permettant de les voir de près. Souvent accompagnées de leur petit, c’est un véritable ballet qu’elles vous offriront.

Que savoir avant le départ?

Entre Paris et Sydney il y a 10 heures de décalage. Lorsqu’il est 10 heures ici il est 20 heures là-bas.

La monnaie locale est le dollar australien.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, et bien qu’elle soit la ville la plus connue d’Australie, Sydney n’est pas la capitale ! Les habitants ont pourtant choisi Canberra à cause de la trop grande rivalité avec Melbourne.

Dans ce climat subtropical, les saisons sont inversées par rapport aux nôtres. Ainsi, les mois les plus frais sont entre mai et septembre avec des températures comprises entre 15 et 20°. Les mois les plus chauds sont de novembre à mars avec en moyenne à 25°. Le climat est assez humide surtout entre mars et juin.

Comment s’y rendre ?

En avion bien sûr ! Avec 20h de vols à peu près, une escale sur le chemin en Asie est prévue.

Que visiter?

L’Opéra de Sydney
Inauguré en 1973, l’Opéra de Sydney est l’un des plus célèbres bâtiments construit au XXème siècle. Situé près du Harbour Bridge dans le port de Sydney, sa forme imaginée par l’architecte danois Jørn Utzon évoque pour certains un coquillage, pour d’autres un voilier. Mesurant 183 mètres de longueur et 120 mètres de largeur, il a une superficie de 1,8 hectares et est soutenu au dessus de la mer par 580 piliers de béton. Il abrite cinq théâtres, cinq studios de répétition, deux grands halls d’entrée, quatre restaurants, six bars et beaucoup de magasins de souvenirs. La plus grande salle de concert permet d’accueillir 2679 sièges soit plus de deux fois l’Opéra Garnier et contient le plus grand orgue mécanique du monde !

Le Harbour Bridge
Cet arc métallique est le principal pont de Sydney. Le Harbour Bridge, construit entre 1926 et 1932 permet de relier les quartiers The Rocks à North Shore. Avec ses 1 149 mètres, c’est le cinquième plus long pont mondial, le plus large (48,8 mètres) et celui dont l’arche en acier s’élève le plus haut (134 mètres au-dessus de la mer) selon le Guiness des records. Il permet la traversé de 15 000 voitures par jour, de piétons mais aussi de trains. La vue qu’il offre de la baie de Sydney avec l’Opéra est la plus emblématique de Sydney.

Cathédrale Sainte Marie
La cathédrale catholique Sainte-Marie a été construite en 1838 dans un style néo-gothique. C’est la première cathédrale catholique construite à Sydney pourtant fondée en 1788. Si l’Australie n’a pas de religion officielle, les trois-quarts des habitants se disent chrétiens. La première cathédrale construite à cet emplacement fut détruite par un incendie en 1865 et c’est celle actuelle qui la remplace. Dans un pur style gothique typique de ce genre d’édifices, elle comprend cependant des vitraux s’éloignant de ce style et trois rosaces. L’intérieur de l’édifice est caractérisé par la couleur ocre que donne le grès, lui conférant une atmosphère chaleureuse. Le toit en cèdre rouge renforce cette impression. Les flèches typiques des cathédrales n’ont été posées qu’en 2000 et culminent à 75 mètres d’altitude faisant de Sainte Marie la quatrième plus haute cathédrale d’Australie.

Les plages
Sydney est aussi très fréquentée par les surfeurs et dispose de plusieurs plages très agréables. Parmi celles-ci, la plage de Manly et la plage de Bondi, très appréciées des pratiquants de surf.

Que découvrir?

Le quartier The Rocks
Plus ancien quartier de Sydney et à l’origine surtout fréquenté par les marins, les prostituées et des gangs jusqu’en 1800, The Rocks est aujourd’hui très connu pour son marché. Les bâtiments construits en 1788 sont en grès ce qui donna au lieu son nom. Offrant une vue sur l’Opéra, on peut y accéder en passant par le Harbour Bridge pour y trouver beaucoup de boutiques souvenirs et de pubs. Le week-end s’y tient un fabuleux marché. On y trouve beaucoup de belles (et bonnes) boutiques comme la boulangerie La Renaissance mais aussi le Musée des Arts Contemporains ou encore une ravissante place typiquement anglaise Argyle Place.


Le parc national Kanangra-Boyd et The Blue Mountains
Situé à 80 kilomètres de Sydney en Nouvelle-Galles du Sud, ce parc naturel offre l’un des plus beaux espaces sauvages de l’île. Il couvre plus de 2 680 km² et est en réalité un plateau composé de plusieurs rivières.
Les montagnes tiennent leur nom de la teinte qu’elles ont en été à cause de la brume d’huile dégagée par les nombreux eucalyptus présent sur le site. Les Trois Sœurs sont un trio de sommets bien connu qui offre une magnifique vue sur Katoomba, la ville la plus imposante des villes de montagnes. Beaucoup de chemins de randonnées y ont été tracé mais si la marche n’est pas ce que vous préférez, vous pouvez aussi emprunté le train touristique qui se balade sur la voie ferrée la plus abrupte au monde.


Le Koala Park et l’aquarium de Sydney
Ouvert depuis 1930, le Koala Park est un parc à l’origine privé où les koalas étaient recueillis et soignés. Beaucoup d’autres espèces animales ont été intégrées depuis comme les wombats, les kangourous, et des oiseaux. Quatre fois dans la journée, vous pourrez caresser les koalas et même assister à leur repas.

L’aquarium est aussi très connu. Il présente de nombreuses espèces aquatiques locales et propose une reconstitution de la barrière de corail. Des tunnels sous l’eau vous permettront de vous plonger en immersion dans la mer entouré de requins.


Le chemin de Circular Quay
Près du jardin botanique se trouve un curieux sentier. En effet, ce chemin aménagé pour les piétons est situé le long de la baie de Sydney et offre une vue imprenable. Le long de ce chemin se trouve aussi une estrade taillée dans la pierre de calcaire. On peut s’asseoir un temps pour profiter du panorama et apprécier les effluves de sel et parfum de fleurs.

Qu'y manger?

Sydney est connue pour sa très grande diversité culturelle et permet donc d’y trouver de grandes variations culinaires. De la nourriture asiatique, libanaise, grecque…
La nourriture australienne ressemble beaucoup à celle anglaise. Les mêmes produits reviennent souvent comme les tourtes, la vegemite (pâte à tartiner à base de levure) mais aussi les mêmes pâtisseries (scones, carrot cake…)

Cependant, parmi les plats typiques, on retrouve le bush tucker qui tient son nom des grandes forêts locales. Ainsi, cela donne lieu à une cuisine basée sur les aliments que l’on y trouve comme les poissons et animaux du bush préparés avec des herbes, épices, baies et graines. Chaque famille et région à sa recette personnelle.
Depuis peu on trouve aussi des plats à base « d’aliments » locaux comme le kangourou ou l’autruche, l’émeu, le crocodile ou encore le buffle.

Les Australiens sont aussi de grands adeptes du barbecue. Il se déroule souvent le dimanche sur la plage ou au jardin.
Du côté des pâtisseries, le cake à la banane est très répandu et se trouve dans tous les cafés.

Qu'y boire?

La bière est la boisson locale. Blonde et légère, elle ressemble presque à de la limonade et est très désaltérante par fortes chaleurs. Elle est servie dans de grands pichets.

Le vin australien commence aussi à être reconnu. Les vignobles de la Barossa Valley pour le shiraz, de la Hunter Valley pour les blancs ou encore de la Yarra Valley pour les chardonnays, pinot noir et champagne. Une nouvelle pratique relativement récente mais qui profite du beau climat du pays.

On trouve aussi toutes les boissons très consommées aux États-Unis comme les cocktails alcoolisés, des milk-shakes ou des sodas.

Groupe Mobilis
Mercredi 1 Août 2012
     


A lire aussi :
< >

Vendredi 28 Juillet 2017 - 16:00 Le chapotelet : des fleurs à Paris



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter