La Maison Louis Vuitton se lance dans la haute parfumerie



Jacques Cavallier, Maître Parfumeur pour la maison Louis Vuitton, a posé ses valises dans une maison rose, adossée à la colline de Grasse. Il s'est inspiré de cette bastide envoûtante et de fontaines parfumées pour créer les prochains parfums de la marques Louis Vuitton.


Il y a la mer, la montagne, et les champs de fleurs. Odeurs subtiles ou plus fortes parfois, Grasse s'impose comme la capitale des parfums. Ville aux milles senteurs on y trouve la majorité des usines de distillation éclosent et des générations de parfumeurs s'y installent.

C'est dans cette ville plus que connues dans le milieu de la parfumerie et plus précisément dans la villa Médicis que la Maison Louis Vuitton a décidé de s'installer.

La villa Médicis est rachetée en 2013 et est rénovée avec la collaboration d’artisans locaux.

Les parfums Vuitton, quant à eux, ont déjà existé "Je, tu, il" en 1928, "Réminiscences et Eau de Voyage" en 1946 mais les senteurs de ces derniers se sont malheureusement évaporées au fil des années.

Jacques Cavallier Belletrud est un homme "bien nez"et réputé. On lui doit : le classique de Jean Paul Gauthier, Issey Miyaké, Opium pour homme d'Yves Saint Laurent ... ses inspirations : les fleurs, la féminité, la lumière, les souvenirs d'enfances.

Jacques Cavallier crée dans un laboratoire ultramoderne au sein duquel grâce aux plus belles matières choisies et cueillies, il réussit à extraire des parfums surprenants et rares. Le cahier des charges ? oser, surprendre sans dérouter.

La villa Médicis possède un trésor précieux : un hectare de fleurs et d'agrumes du monde entier, véritable eden olfactif. 500 roses, 3 000 tubéreuses 1 000 pieds de jasmin...

La date de sortie de ces bijoux olfactifs n'est pas encore fixée mais sera dévoilée avant 2017 !

Jacques Cavallier Belletrud
Jacques Cavallier Belletrud

Groupe Mobilis
Mercredi 10 Août 2016
     


A lire aussi :
< >

Lundi 24 Juillet 2017 - 16:50 Paris Plage ou Bogota Plage ?



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques