Des immeubles qui ne font pas d’ombre imaginés par les architectes de NBBJ



Le cabinet d’architectes américain NBBJ pourrait éviter à Londres de tomber dans l’obscurité


Dans les prochaines années ce sont près de 250 buildings qui verront le jour à Londres. Un problème majeur s’impose à la capitale, l’obscurité de ses rues. Les habitants et travailleurs des quartiers concernés ne se réjouissent pas vraiment de cette perspective.
Le cabinet d’architectes et de design américain NBBJ a proposé une solution lumineuse.

Ce cabinet créé en 1943 par des architectes de Seattle est classé comme étant la 10ème meilleure agence d’architecture dans le monde. L’entreprise propose des projets colossaux avec une tendance toujours éthique. On connaît de ce cabinet les constructions telles que le Lincoln Financial Fiel, stade de football américain de Philadelphie (2003) ou encore les City of Capitals de Moscow et Saint Petersburg, gratte ciel le plus haut d’Europe (2008).

Le projet londonien n’en est pas moins imaginatif. Il s’agirait de deux tours se faisant face et dotées d’un jeu de miroir, elles se renverraient la lumière. Grâce à leur design courbé, l’ensoleillement peut être assuré toute la journée sans produire une seule ombre.

Ce n’est pas sans rappeler le coup de chaud qu’a vécu la capitale en septembre 2013. Le gratte ciel le « Talkie Walkie » de 37 étages dont les parois de verres reflètent sur la rue avaient endommagé une voiture et presque créé l’incendie d’un magasin.

On en vient à se questionner sur les tours de NBBJ ! Idée de génie ou danger public ?


Groupe Mobilis
Mercredi 22 Avril 2015
     



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques