Borella Art Design, signe une collection de tapis d'intérieur



Depuis plus de 30 ans, le couple Borella, architectes entre terre et mer, à réalisé de nombreux projets d'architecture d'intérieur et nous propose aujourd'hui une sélection de tapis uniques aux motifs élégants et épurés.


Onde : tapis tissé main en laine de Nouvelle-Zélande et coton – 200 cm x 300 cm / 400 cm x 300 cm / 140 cm x 200 cm. À partir de 1500 euros TTC
Onde : tapis tissé main en laine de Nouvelle-Zélande et coton – 200 cm x 300 cm / 400 cm x 300 cm / 140 cm x 200 cm. À partir de 1500 euros TTC
Lorsque nous avions rencontré le couple Borella, nous avions découvert un couple amoureux de leur métier.
Architectes d'intérieurs, en immobilier ou en bateaux, les Borella représentent un équilibre serein et un professionnalisme appréciés par leurs clients.

Leurs créations portent des noms discrets et subtiles à l'image de leur travail. Deux gammes ont été développées : la gamme « Onde » avec une coloration douce agrémentée de lignes qui ondulent. Et la gamme « Printemps » qui privilégie des effets de matières.

Tapis tissé main, 240 cm x 290 cm en laines mélangées, linet bambou - 5900 euros TTC
Tapis tissé main, 240 cm x 290 cm en laines mélangées, linet bambou - 5900 euros TTC

Christine et Nicolas Borella nous proposent ces créations à la vente sur leur site Internet :
Découvrez toute la gamme ici.
Tapis tissé main en laine de Nouvelle-Zélande et coton – 3525 g/m2 200 cm x 300 cm, 400 cm x 300 cm, 140 cm x 200 cm, à partir de 1500 euros TTC
Tapis tissé main en laine de Nouvelle-Zélande et coton – 3525 g/m2 200 cm x 300 cm, 400 cm x 300 cm, 140 cm x 200 cm, à partir de 1500 euros TTC

Descente de lit tissée main en laine de Nouvelle-Zélande et coton 200 cm x 55 cm, 580 euros TTC
Descente de lit tissée main en laine de Nouvelle-Zélande et coton 200 cm x 55 cm, 580 euros TTC

Groupe Mobilis
Vendredi 3 Juin 2016
     


A lire aussi :
< >

Lundi 24 Juillet 2017 - 16:50 Paris Plage ou Bogota Plage ?



Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche

Recevoir la newsletter

Nos chroniques